Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Média & liberté d'expression

RSS Feed

Djibouti : Liberté provisoire pour un militant des Droits de l’homme

2012-11-25, Numéro 262

La chambre d’accusation de la Cour d’appel de Djibouti a décidé de placer un activiste des Droits de l’homme, Houssein Ahmed Farah, en liberté provisoire sous contrôle judiciaire, apportant ainsi une réponse favorable à sa quatrième demande de libération provisoire. Les avocats ignorent les motifs exacts de cette décision. Ahmed Farah était maintenu arbitrairement en détention préventive depuis le 11 août 2012 sur la base d’accusations manifestement infondées, sans qu’aucune instruction n’ait été menée.

Burundi : Prison à vie requise en appel contre un journaliste

2012-11-18, Numéro 261

L'accusation a requis vendredi 16 juillet en appel la confirmation de la peine de prison à vie prononcée en première instance contre le journaliste burundais de la radio française RFI, Hassan Ruvakuki, accusé de « terrorisme » devant un tribunal du Burundi. Le procureur, sous les protestations de la foule venue assister, à l'intérieur et à l'extérieur de la salle d'audience, au procès, a également demandé la confirmation des peines (perpétuité ou 15 ans de prison) prononcées contre les 22 co-accusés du journaliste. Le verdict est prévu le 8 janvier.

Maroc : Deux journalistes tabassés par les forces de l'ordre

2012-11-18, Numéro 261

Y a-t-il une avancée dans le domaine de la liberté de la presse sous le gouvernement de Benkirane ? Les journalistes et photographes qui étaient présents lors du sit-in organisé par le Mouvement du 20 février à Casablanca, savent que non. A deux jours de la célébration de la Journée nationale de l'information, les forces de l'ordre ont présenté à leur manière un «cadeau» aux journalistes et photographes en les tabassant et rouant de coups. L'intervention musclée, les insultes et l'intimidation sont devenues «une monnaie courante» chez les forces de l'ordre quand il s'agit des journalistes et des photographes qui sont en train de faire leur travail malgré les multiples condamnations et réclamations répétées de la part du Syndicat national de la presse marocaine.

Rwanda : Le journaliste Gatera Stanley condamné à un an de prison ferme

2012-11-18, Numéro 261

Détenu depuis août 2012 pour un article jugé « discriminatoire », le journaliste rwandais Gatera Stanley a été condamné mardi 14 novembre à une peine d’un an de prison ferme et 30 000 francs rwandais d’amende. Rédacteur en chef du journal Umusingi, il s’est vu mis aux arrêts suite à la publication dans son journal d’un article intitulé « comment les hommes qui poursuivent les femmes tustie à cause de leur beauté risquent d’avoir des problèmes ? » paru dans la rubrique amour de son journal. Cet article a été jugé discriminatoire, et lui a conduit directement en prison.

Sénégal : La concentration des médias, une arme à double tranchant

2012-11-18, Numéro 261

Les groupes Walf, Sud, Avenir Communication, Futurs Médias, D-Média réalisent l'essentiel du tirage et des audiences au Sénégal. Reste à savoir si ces groupes sont plus indépendants pour autant. Car dans un environnement économique marqué par la crise, le secteur des médias subit des contre coups que cache mal l’illusion de bonne santé financière qui est affichée.

Afrique du Sud : La télévision publique recadre ses journalistes

2012-11-11, Numéro 260

Les journalistes de la télévision publique sud-africaine, la SABC, ont reçu pour ordre de leur direction de ne pas utiliser les mots «domaine» ou «Zumaville» pour évoquer la propriété du président Jacob Zuma, dont la rénovation aux frais des contribuables fait scandale. La résidence de Jacob Zuma à Nkandla, dans le Kwazulu natal, défraie la chronique depuis des semaines. Il faut dire qu’il s’agit d’une résidence hors norme, avec un héliport, des bunkers sous terrains, des clôtures, selon le médiateur de la République qui a décidé d’ouvrir une enquête.

Burundi : Hassan Ruvakuki continue de clamer son innocence

2012-11-11, Numéro 260

Le procès en appel du correspondant de RFI en swahili, Hassan Ruvakuki, se poursuit à Gitega au Burundi. Condamné en première instance à la perpétuité pour «actes de terrorisme», pour avoir organisé une attaque lancée par une nouvelle rébellion à partir de la Tanzanie en novembre 2011, puis d'en avoir fait la publicité, alors qu'il ne faisait que son métier de journaliste, Hassan Ruvakuki peut désormais s'expliquer face aux juges. Il ne nie pas être allé en Tanzanie à l’époque, « mais je suis allé, a-t-il expliqué, en tant que journaliste, pour faire mon travail en couvrant la naissance d’une nouvelle rébellion.»

Erythrée : Brouillage de Radio Erena

2012-11-11, Numéro 260

Radio Erena, un média érythréen en exil, basé en France, émettant par satellite dans la corne de l’Afrique et soutenu par RSF fait l’objet d’un brouillage le 6 novembre 2012. Selon cette organisation, les enquêtes de géolocalisation consécutives au brouillage du signal indiquent que la porteuse pirate provient d’Erythrée. Asmara serait donc responsable de cette manœuvre visant à bâillonner Radio Erena. Ce média indépendant dérange le gouvernement de ce pays classé, depuis cinq ans, en dernière position du classement mondial de la liberté de l’information

Sénégal : L’Etat favorable à la dépénalisation des délits de presse

2012-11-11, Numéro 260

Le débat sur la dépénalisation des délits de presse était posé sous le règne d’Abdoulaye Wade. Macky Sall élu le 25 mars 2012 veut parachever le processus enclenché par son prédécesseur. Sur le principe, le chef de l’état est favorable mais exige «une contrepartie» de la part des professionnels des médias afin de prévenir les excès. Le chef de l’Etat s’exprimait au cours d’un dialogue avec les patrons de presse du continent, dans le cadre du 5è Forum des leaders des média africains qui s’est terminé vendredi 9 novembre à Dakar.

Soudan : Une journaliste menacée a pu fuir le pays

2012-11-11, Numéro 260

La journaliste Somaia Ibrahim Ismail "Hundosa", enlevée et torturée par les services de renseignement et de sécurité soudanais, a pu fuir le pays, tard dans la soirée du 6 novembre 2012. La jeune journaliste et activiste avait subi des sévices en raison de son opposition à la politique du président Omar el-Béchir. Ses geôliers lui ont rasé les cheveux parce qu’ils "ressemblaient à des cheveux d’Arabes alors qu’elle n’est qu’une esclave du Darfour".

Burkina Faso : Prison ferme et lourdes amendes pour deux journalistes

2012-11-04, Numéro 259

Issa Lohé Konaté, directeur de publication de l’hebdomadaire burkinabé L’Ouragan, et Roland Ouédraogo, rédacteur du même titre de presse, ont été condamnés, le 29 octobre 2012, par le tribunal de grande instance de Ouagadougou, à douze mois de prison ferme, quatre millions de francs FCA (6 000 euros) d’amende et 500 000 francs FCA (750 euros) de dommages et intérêts. L’Ouragan est également interdit de publication pour six mois.

Djibouti : Liberté provisoire exigée pour le journaliste Houssein Ahmed Farah

2012-11-04, Numéro 259

Reporters sans frontières et le réseau Avocats Sans Frontières demandent à la présidente de la Cour suprême djiboutienne, d’ordonner enfin la libération de Houssein Ahmed Farah, correspondant du site d’informations La Voix de Djibouti. Ce dernier est en prison depuis 84 jours précaire et ses conditions de détention l’aggravent encore. Le journaliste est accusé de s’être soustrait au contrôle judiciaire auquel il était soumis depuis le 23 juin 2011, suite à une accusation non établie de "participation à un mouvement insurrectionnel" et d’avoir distribué de fausses cartes d’électeurs d’un parti politique dissout par décret présidentiel, ce qui a été qualifié de "faux et usage de faux".

Cameroun : Le gouverneur du Nord s’acharne sur la presse

2012-10-29, Numéro 258

Otto Wilson Joseph et les médias dans sa région se regardent en chien de faïence depuis un certain temps. Le gouverneur n’a pas pu digérer le fait qu’après enquête, les médias aient publié la peine quotidienne que vivent les victimes des inondations à Pitoa et à Garoua 2e. Depuis ces enquêtes, les autorités administratives ont formellement fermé les sites de recasement aux hommes des médias. Pour les victimes qui campent à Kartasko, il leur est interdit de s’entretenir avec les journalistes sur leurs peines quotidiennes.

Gambie : Acquittement logique de deux journalistes

2012-10-29, Numéro 258

La justice gambienne a abandonné, le 23 octobre 2012, des charges de "conspiration" et d’"incitation à la violence" retenues contre les journalistes Baboucarr Ceesay et Abubaccar Saidykhan. Les deux journalistes avaient été arrêtés et détenus pendant près de quatre jours, en septembre dernier, pour avoir appelé à manifester pacifiquement contre les exécutions de prisonniers condamnés à mort.

Tchad : Les défenseurs de «N'Djamena Bi-Hebdo» dénoncent

2012-10-29, Numéro 258

Le collectif des avocats des leaders du syndicat du Tchad et du journal N’Djamena Bi-Hebdo ont annoncé, mercredi 24 octobre, avoir écrit au procureur de la République pour dénoncer le fait qu’il est interdit à toutes les imprimeries d’éditer le journal malgré l’appel qui devrait normalement suspendre l’exécution de la sentence. Condamné à la mi-septembre pour avoir publié une pétition contre le régime du président Déby, le journal fermé pour trois mois devrait cependant continuer à paraître, estiment les avocats. Ce que conteste le procureur.

Tunisie : Les tensions entre le pouvoir et les médias se prolongent

2012-10-29, Numéro 258

Le gouvernement tunisien, dominé par le parti islamiste Ennahda, entretient l'ambiguïté sur sa vision des médias, alternant promesses de respect de la liberté de la presse et discours menaçants. Confrontées à une grève sans précédent des journalistes le 17 octobre, les autorités ont promis de céder sur une revendication-clé: appliquer deux décrets vieux d'un an, l'un organisant la liberté d'expression et l'autre mettant en place un organe indépendant pour réguler l'audiovisuel. Mais une semaine après cette annonce, la profession est toujours en attente d'un calendrier, et les ONG ont demandé au gouvernement de faire preuve de clarté.

Somalie : Un 16e journaliste assassiné depuis le début de l'année

2012-10-29, Numéro 258

Ahmed Saakin Farah Ilyas, journaliste pour la chaîne privée Universal Television à Las Anod, dans l’Etat autoproclamé du Somaliland (nord du pays) est le 16e journaliste assassiné en Somalie depuis le début de l’année. Le jeune homme est mort alors qu’il rentrait à son domicile, le 23 octobre 2012, après avoir reçu plusieurs balles dans la tête. Ses assassins n’ont pas encore été identifiés.

Burundi : Les professionnels des média dénoncent un projet de loi sur la presse

2012-10-21, Numéro 257

Un projet de loi sur la presse élaboré par le gouvernement burundais a fait l'objet de critiques de la part des professionnels des média, qui l'accusent de "remettre en cause le principe fondamental de la liberté de la presse, celui de la protection des sources". Ils demandent à l'Assemblée Nationale d'exclure certaines clauses contenues dans le projet de loi qui empêchent aux journalistes la possibilité de s'exprimer.

Tunisie : La presse se révolte

2012-10-21, Numéro 257

Presse écrite et numérique, radios, télévisions tunisiennes... toutes étaient en grève, mercredi 17 octobre, avec un mot d'ordre : "pas de démocratie sans médias indépendants". Sofiane Ben Farhat, journaliste vedette de la radio et de la télévision et membre du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), est à l'initiative du mouvement.

Malawi : Relance de l’enquête sur la mort de Robert Chasowa

2012-10-14, Numéro 256

La commission d’enquête chargée par la nouvelle présidente malawite d’élucider les circonstances de la mort du blogueur d’opposition Robert Chasowa vient de rendre ses conclusions : l’activiste a bel et bien été assassiné, ainsi que le soupçonnaient ses proches et ses pairs. Robert Chasowa, étudiant de 25 ans, avait été retrouvé mort sur le campus de l’école Polytechnique du Malawi le 24 septembre 2011. Connu pour ses articles engagés en faveur de la démocratie et très critiques envers le président de l’époque, Bingu wa Mutharika, le jeune homme avait fait l’objet de violentes menaces les semaines précédant sa mort.

Rd Congo : Détérioration de la liberté de la presse

2012-10-14, Numéro 256

Dans ce rapport intitulé : « Monsieur Kabila, vous aviez pourtant promis de lutter contre l’impunité », deux organisations rappellent la promesse faite par le président Kabila en octobre 2010, en clôture du XIIIe Sommet de la Francophonie, de lutter contre tous les crimes et attaques contre les journalistes. Deux ans plus tard, RSF et JED constatent qu’aucune enquête sur un assassinat de journaliste en RDC n’a abouti au moindre résultat concluant, alors que le pays en a enregistré huit au cours de ces dernières années. Certains de ces assassinats ont été traités par des procès controversés tandis que d’autres n’ont jamais vu ne serait-ce qu’un début d’enquête.

Rwanda : Deux journalistes saisissent la cour africaine

2012-10-16, Numéro 256

Deux journalistes rwandaises ont déposé plainte devant la Commission africaine des droits de l'Homme et des peuples. Agnes Uwimana-Nkusi et Saidati Mukakibibi, qui écrivaient pour le bimensuel privé Umurabyo, avaient été condamnées en 2011 respectivement à 17 et 7 ans de prison pour négation de génocide, insulte envers le président et incitation au désordre publique. La Cour suprême avait revu leur peine, en avril dernier, en levant l'accusation pour négation du génocide. Mais, s'estimant innocentes, elles ont décidé de saisir maintenant la Cour africaine.

Somalie : Risque accru pour les journalistes avec l’élection du nouveau gouvernement

2012-10-14, Numéro 256

Alors que la Somalie peine à mettre derrière lui des années d’anarchie à la suite de l’élection récente du nouveau président, la situation des journalistes est de plus en plus précaire. « Jusqu’à présent, 13 journalistes ont été tués et 19 autres blessés cette année, et les meurtres pourraient se poursuivre si on n’agit pas rapidement », selon un membre de l’Union nationale des journalistes somaliens (NUSOJ), ajoutant que les transitions politiques supposent souvent un risque sécuritaire accru pour les journalistes en Somalie.

Burundi : La défense de Hassan Ruvakuki se mobilise

2012-10-07, Numéro 255

Hassan Ruvakuki a été condamné à la prison à perpétuité en première instance pour «acte de terrorisme». Incarcéré depuis dix mois, il clame son innocence. Jeudi 4 octobre, ses avocats ont tenu une conférence de presse pour réclamer à nouveau un procès équitable et des soutiens. Hassan Ruvakuki a été condamné par le tribunal de grande instance de Cankuzo à la prison à vie pour s'être rendu en Tanzanie en vue de couvrir les activités d'une nouvelle rébellion burundaise.

Cameroun : Pays en paix, journaliste en danger

2012-10-07, Numéro 255

Bien que le Cameroun soit considéré comme un îlot de paix dans une Afrique en proie à des conflits en tout genre, les autorités camerounaises restent frileuses à la moindre dénonciation des journalistes, même pour des sujets à première vue éloignés de la sécurité d’un Etat. Evocation de quelques cas d’incompréhension exposant le journaliste à l’ire des détenteurs du pouvoir.

Djibouti : Le journaliste Houssein Ahmed Farah entendu par la juge d’instruction

2012-10-07, Numéro 255

Le journaliste djiboutien Houssein Ahmed Farah a été convoqué le jeudi 4 octobre 2012 pour un interrogatoire au fond par une juge d’instruction. Il a été arrêté le 8 août 2012 par la police puis placé sous mandat de dépôt cette même juge d’instruction le 11 août 2012. Le journaliste de La Voix de Djibouti est accusé de «participation à un mouvement insurrectionnel», soit le même chef d’accusation qu’en février 2011 où il a croupi plus de 4 mois en détention préventive à Gabode, ainsi que de «faux et usage de faux». Depuis le 9 février 2011, date de sa première inculpation, le journaliste n’a jamais été entendu par la juge d’instruction et qu’il était en liberté provisoire depuis le 23 juin 2011.

Maroc : Retrait de son accréditation à un journaliste de l'AFP

2012-10-07, Numéro 255

Les autorités marocaines ont annoncé vendredi 5 octobre qu'elles retiraient son accréditation à un journaliste du bureau de l'Agence France-Presse à Rabat, accusé d'avoir mis en doute la neutralité du palais royal lors d'élections législatives partielles la veille à Tanger. Dans un communiqué diffusé par les médias officiels, le gouvernement accuse Omar Brouksy d'avoir écrit "une dépêche antiprofessionnelle" et diffusé des allégations "infondées et irresponsables" qui "mêlent l'institution monarchique à cette compétition électorale".

 Un responsable du gouvernement marocain a précisé que l'AFP avait diffusé une dépêche affirmant que le scrutin à Tanger opposait le Parti de la Justice et du Développement (PJD), qui dirige le gouvernement, à des "candidats proches du palais royal".

Bénin : Une chaîne privée se plaint d'ingérence politique

2012-09-30, Numéro 254

Canal 3, l'une des principales chaînes privées du Bénin, se dit victime de tracasseries politiques. L'ORTB, la télévision publique, a coupé son émetteur. Cette décision survient alors que l'avocat Lionel Agbo venait de lancer des accusations de corruption contre la présidence béninoise, accusations retransmises par Canal 3. L'ORTB récuse toute manipulation politique. Depuis samedi 22 septembre, Canal 3 a commencé a trouvé d'autres installations pour continuer à émettre. Quant à Lionel Agbo il vient d'être doublement cité à comparaître pour offense au chef de l'Etat et diffamation envers trois hauts fonctionnaires.

Somalie : Deux journalistes somaliens tués à Mogadiscio

2012-10-01, Numéro 254

Deux journalistes somaliens ont été tués vendredi 28 septembre à Mogadiscio, en Somalie, en 24 heures, dans une violente attaque. Des résidents ont retrouvé le corps décapité d'Abdirahman Mohamed, 26 ans, journaliste pour le site web sportif Ciyaarahamaanta, près d'un restaurant. 

Des inconnus armés l’avaient enlevé le même jour alors qu'il rendait visite à des parents.

 Abdirahman a été retrouvé les mains liées derrière le dos et la tête coupée posée sur sa poitrine. D'autre part, des hommes non identifiés en tenue militaire, ont tué par balle Ahmed Abdulahi, journaliste de l'agence de presse yéménite, SABA.

Tunisie : Adieu liberté ?

2012-09-30, Numéro 254

Gel du code de la presse, nomination d'hommes liges à la tête des grands médias, pressions en tous genres... La volonté des islamistes d'encadrer l'information fait craindre le retour de la censure et de l'autocensure en Tunisie. Dix-neuf mois après le triomphe de la première révolution arabe, l'atmosphère est lourde. Les paroles d'angoisse fusent. Condition sine qua non de la démocratie, la liberté d'expression est la première en péril, et avec elle la liberté d'opinion.

Précédent ... 91-120 | 121-150 | 151-180 | 181-210 | 211-240 | 241-270 ... Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/