Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Corruption

RSS Feed

Sénégal : 50 dossiers de blanchiment d’argent en souffrance au Parquet

2014-03-02, Numéro 315

La lenteur notée dans le traitement judiciaire des dossiers relatifs au blanchiment d’argent et le financement du terrorisme persiste. Dans le cadre de la lutte contre ce fléau, la Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif) a remis plus de 50 dossiers au Cabinet d’instruction du Tribunal de Dakar. Mais jusqu’à présent, aucune décision ne s’en est suivie, a indiqué le magistrat Amadou Diallo, membre de la Direction des affaires judiciaires. Cette lenteur est liée, selon le magistrat, à la complexité de la question.

Global : Les Américains menacent de couper la liaison Dakar-New York

2014-02-23, Numéro 314

La fréquence des voyageurs clandestins qui embarquent depuis Dakar a réveillé les inquiétudes des autorités américaines. «L’arrivée d’un passager sans papier à la date du 15 janvier 2014 à l’aéroport de Washington venant de Dakar est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Le 10 décembre 2013, un autre passager était arrivé à Washington en quittant Dakar. Les autorités de l’immigration se posent des questions : «Comment des passagers sont-ils arrivés aux Etats-Unis en qualité de demandeur d’asile et sans documents de voyage ?» La première réponse disponible est que les passagers ont embarqué à bord de la compagnie aérienne South African Airways. L’affaire est prise très au sérieux par les Etats-Unis. Les premières mesures conservatoires sonnent comme une menace qui prévoient tout simplement de couper la connexion directe de Dakar avec les Etats-Unis.

Nigeria : "bad luck", Jonathan !

2014-02-23, Numéro 314

Goodluck Jonathan traverse une mauvaise période. Confronté à une crise sans précédent au sein de sa formation politique, sous pression face à son incapacité à mettre fin à la menace de Boko Haram, le président nigérian se trouve confronté également à un scandale de corruption qui touche le secteur clé du pays. La société pétrolière nationale nigériane (Nnpc) est soupçonnée d'avoir détourné 20 milliards de dollars. Une affaire portée sur la place publique par Lamido Sanudi, le gouverneur de la Banque centrale du Nigeria (Cbn). Pour tenter de reprendre la main, Goodluck Jonathan a décidé, le 20 février, de suspendre de ses fonctions, le même Sanudi, dont le mandat devait expirer en juin.

Nigeria : Chute brutale du naira après le limogeage de Lamido Sanusi

2014-02-23, Numéro 314

Les conséquences économiques du limogeage du gouverneur de la Banque centrale du Nigéria, Lamido Sanusi, décidé par le président Goodluck Jonathan, ne se sont pas fait attendre. Lamido Sanusi avait dénoncé la corruption de la compagnie pétrolière nationale. Mais la décision présidentielle n'est pas du goût des milieux économiques et financiers nigérians. Quelques heures après l'annonce du limogeage du gouverneur de la Banque centrale, jeudi 20 février, les marchés ont suspendu toute transaction monétaire et obligataire. Le naira, la monnaie nigériane, a chuté de 1,2 %, proche d'un record historique.

Sénégal : Rebondissement dans l’affaire Karim Wade

2014-02-23, Numéro 314

Gros rebondissement dans l’affaire dite Karim Wade dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis. Présentée comme actionnaire dans Daport, une expatriée des Etats-Unis du nom de Coumba Diagne révèle avoir «prêté» son nom contre la promesse d’un poste d’administrateur. Promesse faite par un des complices de Wade-fils dans les liens de la détention depuis le 17 avril. Le «prête nom» est passé à table le vendredi 21 février, lors des confrontations entre les acteurs du dossier du fils du président sortant Wade à la Commission d’Instruction de la Cour de répression de l’enrichissement illicite.

Zambie : Le fils de l’ancien président sous le coup de nouvelles accusations

2014-02-23, Numéro 314

Le fils de l'ancien président de la Zambie, Rupiah Banda, qui a été inculpé la semaine dernière et condamné à deux ans d'emprisonnement pour corruption, est sous le coup de nouvelles accusations pour détournement de plus de 1 million de K (1 dollar américain = K560). Selon le porte parole de la police, Andrew Banda a été inculpé et mis en demeure pour abus de biens sociaux en recevant du ciment d'une valeur de 560 millions de dollars de la Zambezi Portland Cement Limited qu'il prétend avoir acquis grâce aux prestations de services alors qu'il n'en avait pas.

L'opération aurait eu lieu entre août 2010 et décembre 2011.

Andrew Banda a été libéré sous caution, le mardi 18 février, en attendant son appel, après avoir écopé de deux ans pour avoir reçu des pots de vins en octroyant un marché de construction de routes à la société italienne, Fratelli Locci, pendant le mandat de son père.

Guinée : Campagne de ratissage de "faux policiers" qui arnaquent la population

2014-02-15, Numéro 313

Le ministère guinéen de la Sécurité et de la Protection civile vient de lancer une vaste campagne de ratissage des "faux agents" de police qui arnaquent les populations, tant à Conakry qu'à l'intérieur du pays, a fait savoir mercredi 12 février le directeur central de la police routière. Grâce à cette politique de nettoyage de la corporation de la police nationale, 46 personnes ont été arrêtées et 30 sont déjà déférées au tribunal pour être jugées et condamnées. Des sanctions administratives allant de l'avertissement à la radiation pure et simple des effectifs de la police guinéenne seraient également prévues pour punir ses agents en situations d'abandon de poste.

Nigeria : Le trafic de drogue en pleine expansion

2014-02-15, Numéro 313

Autrefois pays de transit, le Nigeria est désormais impliqué à tous les niveaux dans le trafic de drogue, une véritable bombe sécuritaire potentielle, prévient son agence anti-narcotiques (Ndlea). Selon le rapport mondial 2013 de l'Onu sur la drogue, l'Afrique occupe une place de plus en plus importante dans le trafic de drogue. Au Nigeria, la consommation de cannabis dépasse la moyenne de 12,4% en vigueur en Afrique centrale et de l'Ouest, et le pays compte le plus grand nombre de saisies de haschich de la région. Avec ses facilités de transport vers le reste du monde, le pays a longtemps été une plaque tournante du trafic de cocaïne et d'héroïne en provenance d'Amérique centrale et du Sud et d'Asie, et destinées au reste de l'Afrique et à l'Europe.

Tchad : Un ancien ministre de la Justice impliqué dans une affaire de détournement

2014-02-15, Numéro 313

L'ancien ministre tchadien de la Justice, Me Jean-Bernard Padaré, a été mis en cause pour détournement et corruption sur les fonds prévus pour le financement de l'archivage et la conservation des documents de l'ex-Direction de la Documentation et de la Sécurité. Selon le rapport d'enquête, il a été constaté que de suspicions concordantes de corruption existent entre l'ex-ministre de la Justice et l'ex-directeur du cabinet civil du président de la République, comme le suggère l'enregistrement des conversations entre ces deux personnalités qui ont défrayé la chronique ces derniers temps.

Malawi : Le plus grand scandale de l'histoire du pays

2014-02-08, Numéro 312

Le Malawi est secoué, actuellement, par le plus grand scandale de corruption de son histoire : le "cashgate", comme le surnomme la presse locale. Des fonctionnaires corrompus sont accusés d'avoir détourné des fonds publics et d'avoir construit des résidences luxueuses avec l'argent censé améliorer la vie de l'un des peuples les plus pauvres d'Afrique. En quoi consiste cette affaire et pourquoi est-elle importante ? Explications

Burkina Faso : Le gouvernement adopte une Stratégie de lutte contre le blanchiment de capitaux

2014-01-26, Numéro 310

Le gouvernement burkinabé vient d’adopter une Stratégie nationale de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme ainsi que son Plan d’actions 2014-2016. La mise en œuvre de ladite stratégie devrait favoriser la mise en place d’un environnement financier sain et durable et de contribuer à restaurer les valeurs morales citoyennes, et également au respect des engagements internationaux pris par le Burkina.

Sénégal : Une opposante soupçonnée d'enrichissement illicite

2014-01-26, Numéro 310

Une responsable de l'opposition sénégalaise, en détention depuis un mois à Dakar, est soupçonnée de s'être enrichie de manière illicite en profitant de projets gouvernementaux avec une fortune estimée à près de 73 millions d'euros. Aïda Ndiongue est une femme d'affaires et ex-sénatrice membre du Parti démocratique sénégalais (Pds), formation d'Abdoulaye Wade qui a dirigé le Sénégal de 2000 à 2012. Selon le procureur, les investigations menées par la gendarmerie sénégalaise ont conduit à l'arrestation d'autres personnes, qui ont été inculpées et écrouées dans le cadre de la même affaire.

Botswana : Une ligne téléphonique gratuite pour lutter contre la corruption

2013-12-14, Numéro 307

Le percepteur du Botswana a lancé un service téléphonique gratuit en ligne pour recevoir des dénonciations afin de réduire les incidents de vol, de fraude, de corruption et autres actes de conduite contraire à l'éthique de l'autorité. Le Botswana Unified Revenue Service (Burs) a déclaré mercredi 27 novembre que la ligne aidera à minimiser les risques inhérents. Selon les statistiques, au cours des cinq dernières années, 39 employés du Burs ont perdu leurs emplois en raison de leur implication dans des pratiques de corruption.

Maroc : Le premier ministre convoqué pour rénovations non autorisées à son domicile

2013-12-14, Numéro 307

Inédite est l’information qu’a rapporté un média arabophone marocain : Le chef du gouvernement aurait été convoqué à comparaitre devant le service technique des constructions à la mairie de Rabat, à cause de travaux qu’il aurait effectué sans autorisations à son domicile. Une commission technique municipale, ayant constaté les travaux, aurait effectué une descente au domicile du chef du gouvernement et lui aurait intimé l’ordre de se présenter à la mairie pour donner explications de ces travaux non autorisés.

Botswana : Une ligne téléphonique gratuite pour lutter contre la corruption

2013-12-07, Numéro 306

Le percepteur du Botswana a lancé un service téléphonique gratuit en ligne pour recevoir des dénonciations afin de réduire les incidents de vol, de fraude, de corruption et autres actes de conduite contraire à l'éthique de l'autorité. Le Botswana Unified Revenue Service (Burs) a déclaré mercredi 27 novembre que la ligne aidera à minimiser les risques inhérents. Selon les statistiques, au cours des cinq dernières années, 39 employés du Burs ont perdu leurs emplois en raison de leur implication dans des pratiques de corruption.

Maroc : Le premier ministre convoqué pour rénovations non autorisées à son domicile

2013-12-07, Numéro 306

Inédite est l’information qu’a rapporté un média arabophone marocain : Le chef du gouvernement aurait été convoqué à comparaitre devant le service technique des constructions à la mairie de Rabat, à cause de travaux qu’il aurait effectué sans autorisations à son domicile. Une commission technique municipale, ayant constaté les travaux, aurait effectué une descente au domicile du chef du gouvernement et lui aurait intimé l’ordre de se présenter à la mairie pour donner explications de ces travaux non autorisés.

Afrique : Le Maroc inonde l'Algérie de drogue

2013-11-20, Numéro 304

Chaque jour, les frontières ouest de l’Algérie avec le Maroc sont violées et le territoire est soumis à des décharges incessantes de kif. Les bilans publiés quotidiennement par les différents corps de sécurité sur les saisies de drogue durant les premiers mois de l'année sont alarmants. «Plus de 90 tonnes de cannabis ont été saisies au cours des 10 premiers mois de l'année en cours par les services de la Gendarmerie nationale», a indiqué une source sécuritaire. Elle ajoute : «Au vu de l'importance des quantités de drogue saisies, je considère pour ma part que la main du Makhzen marocain est derrière tout cela, et qu'il s'agit d'une opération de déstabilisation de notre pays, savamment orchestrée par les pouvoirs publics du pays voisin, à laquelle il faut en urgence trouver une parade».

Afrique : Plus de 50% des Africains jugent inefficace la lutte anti-corruption

2013-11-20, Numéro 304

Plus de la moitié des Africains estiment que leurs gouvernements luttent "mal" ou "très mal" contre la corruption, selon les résultats d'un sondage présentés mercredi 13 novembre à Dakar par un projet de recherche indépendant, Afrobaromètre, qui a enquêté dans 34 pays. Pour cette étude, au total 51 000 personnes ont été interrogées entre octobre 2011 et juin 2013 dans 34 pays. De même source, la perception de la corruption est la plus forte vis-à-vis des policiers, suivis des responsables gouvernementaux et des agents du fisc. Les membres du bureau du président sont cependant perçus comme "les moins corrompus".

Comores : Une marche contre la corruption et l'impunité

2013-11-20, Numéro 304

Une marche pacifique contre la corruption et l'impunité dont bénéficient les auteurs de malversations et détournements des deniers publics a été organisée mardi 12 novembre dans les rues de Moroni, la capitale de l'Union des Comores, par des organisations de la société civile. L'ancien procureur de la République de Moroni, Mohamed Ousseine, a fustigé à cette occasion les pratiques corruptives de certains magistrats du pays. L'Union des Comores est secouée, ces derniers temps, par une vague d'affaires de corruption et de détournements de deniers publics, au moment où le président Ikililou Dhoinine ne cesse de réitérer son combat contre le fléau.

Niger : Flou autour d'un emprunt de 2 milliards de dollars à EximBank Chine

2013-11-20, Numéro 304

Dans le plus grand secret, loin des bords du fleuve Niger, sans en informer la représentation parlementaire, l'Etat nigérien avait engagé des négociations depuis des mois avec la Méga banque EximBank China pour la signature d'un emprunt d'un montant de 2 milliards de dollars (soit 1000 milliards de francs Cra). Le deal, à odeur de pétrole, a été éventré en pleine session plénière, par le président de l'Assemblée nationale. Le plus surprenant et loquace dans cette affaire qui fait grand bruit, dans la capitale nigérienne, est que cette signature entre les deux parties n'ont pas fait l'objet de communiqué officiel.

Congo : Des opérateurs économiques causent à l'Etat une perte de plus de 4 milliards Fcfa

2013-11-13, Numéro 303

Le président de la Commission nationale de lutte contre la corruption, la concussion et la fraude du Congo, a indiqué, jeudi 7 novembre, que l'Etat avait subi un préjudice financier de plus de 4 milliards de francs Cfa. Selon M. Nguele, un groupe d'opérateurs économiques responsables des enlèvements frauduleux des conteneurs au port autonome de Pointe-Noire a été pris la main dans le sac. Ce groupe procédait au contournement du scanner, à l'établissement des fausses déclarations hors système informatique des douanes, à l'usage de faux et imitation des signatures des inspecteurs de visite des douanes, au détournement des destinations privilégiées des conteneurs au régime suspensif.

Malawi : Un ex-ministre arrêté dans une enquête sur une tentative d'assassinat

2013-11-13, Numéro 303

L'ex-ministre de la Justice du Malawi Ralph Kasambara a été arrêté jeudi 8 novembre dans l'enquête sur la tentative d'assassinat d'un haut-fonctionnaire des Finances chargé de la lutte anti-corruption. M. Kasambara, déjà ministre dans le précédent gouvernement du président Bingu wa Mutharika décédé en avril 2012, est le quatrième suspect arrêté dans cette affaire. Nommé ministre en 2009, il était aussi procureur général du pays sous M. Mutharika. Le Malawi est secoué depuis octobre par un énorme scandale de corruption qui a conduit la présidente Joyce Banda à limoger tout son gouvernement en octobre après la révélation de malversations éclaboussant des fonctionnaires au plus haut sommet de l'Etat.

Kenya : Le président lance son site anti-corruption

2013-11-06, Numéro 302

Le président kényan Uhuru Kenyatta a lancé jeudi 31 octobre un nouveau site Internet sur lequel les citoyens peuvent lui signaler directement des cas de corruption. Le lancement de ce site Internet s'inscrit dans les efforts de ce pays d'Afrique de l'Est pour lutter contre la corruption, qui freine le développement de la plus grande économie d'Afrique de l'Est. La présidence a déclaré que les utilisateurs pouvaient mettre en ligne leurs photos, vidéos et autres documents et sélectionner dans une longue liste les services gouvernementaux dont ils souhaitent se plaindre. Les citoyens peuvent aussi employer des Sms pour signaler les cas de corruption.

Afrique du Sud : Les banques touchées par une fraude à la carte bancaire

2013-10-23, Numéro 300

Les banques sud-africaines ont perdu des millions de dollars en 2013 dans la plus importante fraude à la carte bancaire qui ait jamais frappé la plus puissante économie du continent, a rapporté mercredi 16 octobre l'institut des transactions financières. Une organisation criminelle qui serait basée en Europe a piraté le serveur des systèmes de points de vente des commerces de détail, des restaurants, y compris ceux de restauration rapide.

Global : Le Maroc sort du suivi du GAFI

2013-10-23, Numéro 300

Le Maroc a été dispensé par le Groupe d'action financière (Gafi), de son suivi et son nom a été supprimé de ses listes négatives ; un pas couronnant les efforts déployés par le Royaume pour se conformer aux normes internationales en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. La décision du Gafi intervient après la visite, en septembre dernier au Maroc, des experts du Groupe, qui ont pu constater sur place l'engagement politique du Royaume à continuer à renforcer ledit dispositif ainsi que les mesures et les moyens mis en place par toutes les administrations et les organismes concernés pour en assurer l'efficacité.

Malawi : opération "mains propres", un signal aux donateurs

2013-10-15, Numéro 299

En limogeant en bloc tout son gouvernement jeudi 10 octobre, la présidente du Malawi Joyce Banda a à nouveau marqué sa différence en répondant aux attentes de ses compatriotes et des donateurs étrangers excédés par une éniéme affaire de détournement d'argent éclaboussant ses ministres. Prenant le risque de se rendre impopulaire dans son parti à moins d'un an des élections générales de mai 2014, Mme Banda a fait le choix d'envoyer "un message fort, non seulement aux fonctionnaires nationaux mais aux autres leaders de la région".

Afrique : 148 milliards de dollars perdus en 2012 à cause de la corruption

2013-09-30, Numéro 298

Selon le rapport 2012 de la Banque Mondiale, 148 milliards de dollars ont été perdus en Afrique à cause de la corruption, ce qui accroit considérablement la paupérisation des populations. La plate-forme de lutte contre ce que d’aucuns qualifient de «cannibalisation» du patrimoine, née dans la capitale ghanéenne, s’impose comme un instrument interafricain qui apporte une nouvelle vision dans la consolidation des efforts visant à marginaliser le fléau. Outre l’élection et l’adoption des statuts, le programme de la rencontre de la capitale ghanéenne prévoie des communications et échanges.

Bénin : Le mal de la corruption persiste

2013-09-30, Numéro 298

A la prise de pouvoir de Yayi en 2006, nombreux sont les Béninois qui ont cru en sa volonté de débarrasser le pays de la corruption et de la mauvaise gouvernance. Mais grande est leur surprise de constater qu’à deux ans et demie de la fin de son second mandat, ses maux qui gangrènent le pays sont toujours à l’ordre du jour. Les valeurs morales que sont la probité, le sens du respect du bien public et l’intégrité prônées par la charte nationale pour la gouvernance du développement se sont enlisées. Et pour cause, l’impunité, la corruption et la mauvaise gouvernance tant décriées sous le régime précédent sont revenues au galop.

Cameroun : Abandon des poursuites contre une ex-ministre accusée de corruption

2013-09-30, Numéro 298

La justice camerounaise a abandonné les poursuites contre une ex-ministre détenue depuis 2010 pour détournement de fonds, après qu'elle eut restitué à l'Etat 212,5 millions de francs CFA (324.000 euros). Une dizaine d'autres personnes poursuivies
dans la même affaire ont également bénéficié d'un arrêt des poursuites.
 Au total 369 millions de francs (562.000 euros) ont été
remboursés par les accusés de cette affaire. La loi ayant créé le Tribunal criminel spécial de lutte contre la
grande corruption (TCS) dispose qu'en cas de restitution
des sommes détournées, le parquet général de cette juridiction "peut"
requérir l'arrêt des poursuites, après une autorisation écrite du ministre de la
Justice.

Maroc : Trop de corruption tue la corruption

2013-09-30, Numéro 298

Le ministre marocain de l’Intérieur n’y est pas allé de main morte pour lutter contre la corruption qui règne dans les communes. En bilan, 19 conseillers locaux ont été éjectés de leur siège. A la suite d’un rapport d’inspection générale provenant de l’Administration territoriale, de nombreuses irrégularités dans les dépenses communautaires ont été notées. Ces irrégularités ont mené le ministre marocain de l’Intérieur, Mohand Laensar, à faire un grand nettoyage en relevant de leurs fonctions de certains conseillers de différentes communes et même de dissoudre un conseil communal tout entier.

Précédent | 1-30 | 31-60 | 61-90 | 91-120 | 121-150 | 151-180 ... Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/